• Rendez-vous avec la mort

    Chapitre 3 — RALM

    Une fois de plus, j’ai rêvé. Mon corps ankylosé et les stries séchées sur mes joues confirment que ma nuit a été extrêmement mauvaise. Ce matin encore, je me prépare selon ma routine. Mais cette journée sort elle aussi de l’ordinaire : je dois passer mon permis. Si je suis trop fatiguée, je n’arriverais à rien. Le manque de concentration risque de me faire rater l’examen et bien que je n’y attache pas une importance particulière en soi, je sais l’argent que cela a coûté à ma mère. Pour elle, je dois réussir. Alors j’ajoute un verre de jus d’orange à mon maigre petit-déjeuner. Un peu de vitamines en plus ne…

  • Rendez-vous avec la mort

    Chapitre 2 — RALM

    Pour me protéger des autres et de leur exaspération, j’ai mis en place une routine très simple. Je me lève d’une nuit difficile et me dirige vers la salle de bain, où j’observe les dégâts dans le miroir avant de filer sous la douche. Une fois sortie, j’enfile des vêtements simples, amples, et dans des teintes passe-partout. Depuis que j’ai réalisé que cela gêne mes interlocuteurs, je préfère cacher ma maigreur. Ensuite, j’exécute la tâche la plus délicate : le maquillage. J’aimerais dire que j’adore me pomponner, mais ce n’est pas le cas. Je ne désire pas être belle, je désire être normale. Or, mes cernes font peur. Depuis, j’applique chaque…

  • Rendez-vous avec la mort

    Chapitre 1 — RALM

    Le soleil s’est déjà couché. J’accélère l’allure pour rentrer. Autour de moi, la nuit donne un aspect mystique aux rues et l’atmosphère paraît plus épaisse. Le froid grossit les lueurs des lampadaires et floute les immeubles, tandis que les arbres bruissent doucement au vent. Je me presse encore. Je dois faire vite : on m’attend. Mes boucles libres rebondissent sur mes épaules au rythme de mes pas et, dans le reflet d’une vitrine, je les vois se parer de reflets orangés sous la clarté artificielle. Ombre fantomatique dans un décor fantastique, je suis parfaitement à ma place. De nouveau, l’heure tardive m’arrache un soupir contrarié. Ma vie est très routinière et…

  • Rendez-vous avec la mort

    Prologue — RALM

    Que feriez-vous si vous saviez exactement comment vous alliez mourir ? J’aurais aimé n’avoir que des préoccupations de mon âge. Pourtant, je connais exactement le déroulement de mes derniers instants, à l’exception de la date. Pendant longtemps, je me suis demandé comment gérer l’information. Faut-il profiter de chaque instant qui éloigne cette pensée morbide ? Préparer mon testament ? Dire à mes proches que je les aime ? Dresser une liste de tout ce que j’ai envie d’accomplir avant de mourir ? C’est le genre de question philosophique que l’on se pose rarement, sauf quand on y est confronté. C’est mon quotidien depuis bientôt deux ans. Pourquoi moi ? Que faire ? Dois-je vraiment me lever ce matin ? Et pour…

  • Rendez-vous avec la mort

    Avant-propos — RALM

    Bonjour ou bonsoir à toi qui t’aventures sur cette histoire, Il s’agit de la toute première nouvelle que j’ai écrite et terminée. C’était en 2015. Sept ans plus tard, je vous propose sa sixième réécriture sur mon site. Cette histoire était à l’origine disponible sur Wattpad et une version antérieure y est toujours accessible. Si tu as déjà lu ce récit, j’espère que tu apprécieras les modifications apportées. En effet, cette nouvelle est passée de 7 500 mots dans sa version originale à un peu plus de 20 000 mots dans cette version. Rendez-vous avec la mort est l’ouverture de mon univers, Dwergenh, il vous permet d’y entrer doucement, sans craindre que…

  • Dwergenh

    Les vampires pas si nocturnes que cela

    Qui me connait un peu sait ma passion pour les vampires. Je reviendrais sur cette dernière dans un autre articles qui traitera également de mes quatre-mains. Dans Dwergenh, vous allez découvrir que le vampire n’est pas une créature pas si nocturne que cela. Mais commençons par un peu d’histoire. Le premier vampire, Mehinssuhnu L’apparition du premier vampire remonte à bien des millénaires, avant même l’agriculture. Un groupe de chasseurs s’était éloigné de son clan plus que d’habitude pour trouver des proies. Malheureusement, ils se retrouvèrent isolés et sans possibilité de se nourrir. Alors que la faim les rongeait de plus en plus, un esprit de désespoir prit possession de l’un…

  • Dwergenh

    À l’origine, se trouvaient les esprits

    Je vous retrouve avec une présentation de l’une des créatures les plus importantes de Dwergenh : les esprits. Sans elleux, aucune des autres créatures n’existerait. On peut dire qu’ils sont le commencement et la fin de mon univers, au même titre que les humains. D’ailleurs, lors de cet article, vous allez découvrir le secret de Dwergenh. Je vous laisse découvrir tout cela. Histoire A l’origine étaient les esprits et les humains. On ne sait vraiment ce que sont ces esprits. Iels n’ont pas de formes, pas de corps. Iels ressemblent, quand on les voit, à des espèces d’amas d’énergie lumineuse de couleurs variées. Les récentes études des sorcerières ont démontré…

  • Logo des concubes
    Dwergenh

    Les concubes, animés d’une pulsion de vie

    J’ouvre le bal des présentations. Un concube est une créature propre à Dwergenh. Pourquoi commencer par celle-ci en particulier ? Le nom sonnera à la fois familier et étrange à la fois. Je pense donc qu’iels sont une bonne introduction aux différentes créatures de mon univers. À l’origine des concubes À l’origine, je désirais intégrer les incubes et les succubes à Dwergenh. Cependant, je m’attache à proposer, à partir de l’ancien, quelque chose de nouveau. Les incubes et les succubes sont des démons qui absorbent l’énergie de leur victime par le biais d’interaction sexuelle. Ce sont des créatures mal vues et fortement sexualisées. Alors qu’ai-je gardé d’elleux ? Fini l’aspect…

  • Dwergenh

    Dwergenh — plongez dans un univers riche en détails

    Bienvenue dans l’introduction de Dwergenh, dans lequel j’écris de nouvelles de fantasy. Dwergenh est mon bébé. Ce n’est pas le premier qui ait commencé à exister, dans mon imagination, mais c’est le premier qui a pu exister au travers d’une nouvelle. Non seulement il a eu le droit à une première nouvelle, mais en plus j’y ai posé un point final. Le premier de ma vie. Puis j’en ai écrit une deuxième. Et depuis les choses s’emballent. Ce n’est pas un univers fini. Dwergenh évolue au fil des mots et des histoires, de mes rencontres et de mon imagination. Lorsque vous plongerez dans mes nouvelles, vous y retrouverez une France…