Chroniques

Filliam Anima par Cléo

J’ouvre cette catégorie avec une chronique sur l’histoire de Cléo : Filiam Anima.

Le résumé

couverture de Filiam Anima

« Jeune femme de vingt-trois ans, Phyllis menait une vie ordinaire jusqu’à ce qu’un inconnu la poursuive en pleine forêt canadienne. Après cet événement, elle apprend qu’elle n’est plus humaine : elle appartient à une étrange communauté descendant des amérindiens.

À partir de ce moment, plus rien ne sera pareil : son passé refait surface et Phyllis devra décider de son rôle dans le monde qui s’ouvre à elle. »

Où lire

Vous pouvez lire l’histoire sur Wattpad, en cliquant sur le lien suivant.

L’histoire est actuellement terminée. Elle comporte 34 chapitres, en plus du prologue et de l’épilogue.

Mon avis

J’ai adoré cette lecture qui, au moment où je l’ai lu m’a tenu en haleine pendant deux jours. Vous trouverez probablement ça court, mais je vous assure que ce n’est plus courant du tout que je lise une histoire aussi rapidement.

Des personnages profonds

Filiam Anima, c’est l’histoire de Phyllis, une jeune adulte relativement normale, qui se retrouve embarquée dans un univers et des problèmes bien plus grand qu’elle. Si le pitch semble classique, c’est la profondeur des personnages qui donnent toute sa saveur à l’œuvre. Ce sont des « humains » avec toutes les nuances qu’ils peuvent avoir, incarnant tantôt le bien, tantôt le mal. Rien n’est complètement noir ou complètement blanc. Chaque couche révèle une subtilité de plus. En outre, l’autrice y glisse des représentations nombreuses : personnes LGBT+, racisées, handicapées, etc. Chaque pan de l’existence des personnes est travaillé pour représenter une société dans toute sa complexité.

Phyllis, c’est aussi une héroïne alcoolique. Ce point est déjà assez rare pour être noté, mais c’est surtout la bienveillance et l’humanité derrière son écriture qui est remarquable. Phyllis n’est jamais jugée par son autrice pour son état, sans pourtant que son modèle de vie soit encouragé.

Une écriture qui prend aux tripes

Par ailleurs, l’écriture en elle-même est un gros facteur qui me pousse à rédiger cette chronique : on y trouve des monologue sur la vie et le sens de l’existence. Ils sont poignants, savoureux et ont résonné en moi. Je me plais à écrire ce genre de passage et encore plus à en lire. Cléo les maîtrise très bien.

Enfin, l’intrigue m’a attachée. Si l’explication du titre ne se dévoile que tardivement, cela correspond bien à ce que vie Phyllis. Plongée dans un nouvel univers, elle découvre de nouvelles strates et, à chaque strates, une nouvelle étape se dévoile jusqu’à arriver au cœur du scénario.

Je ne peux que recommander.

Et sur ce, je vous souhaite une agréable lecture.

Si, après avoir lu ma chronique sur Filiam Anima par Cléo, vous souhaitez découvrir mes autres chroniques, n’hésitez pas à vous rendre sur la page suivante.

Spread the love

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *