Histoires Perdues

La conscience ne rend pas heureux

Il y a un mois, j’ai rencontré une pie qui parlait. C’était très étrange de se retrouver face cet animal doué de logos. Sur le coup, j’en suis tombée sur le sol. Et cette pie, non contente de parler, est venue me parler à moi. Je ne comprenais pas. Pourquoi moi ? Qu’avais-je fait pour mériter une pie qui parle ? Elle m’a dit qu’elle se sentait seule et isolée des autres pies désormais. Comment allait-elle faire pour continuer à vivre alors qu’elle ne pouvait plus communiquer avec ceux de son espèce ? Je l’ai donc logé chez moi.

C’est très étrange de loger une pie. Chaque soir, alors que je rentre du travail, je la trouve entre plusieurs piles de livres qu’elle a sortis de mes étagères par je ne sais quel miracle. Et nous parlons de ces nouvelles connaissances. Parfois, j’ai l’impression d’être sa psy. Elle tient des propos très tristes sur le monde qui nous entoure, comme si lire lui donnait des connaissances qu’elle aurait préféré ne pas avoir. Un soir, elle m’a dit que la vie était plus simple quand elle n’était qu’une pie parmi les autres, à voler ce qui brillait. Je ne savais quoi faire. C’est pour ça que je suis venue vous voir. On prétend votre magie puissante ? Sauriez-vous faire oublier à un oiseau le savoir qu’il a appris ? La conscience ne la rend pas heureuse.

logo OY

N’hésitez pas à découvrir mes autres histoires perdues.

Spread the love

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *